Demande de services particuliers à domicile

Vidéo d’instruction pour remplir une demande avec le Programme de services particulier à domicile (PSPD).

Veuillez cliquer sur ce lien pour accéder au formulaire de demande de services particuliers à domicile:
http://www.forms.ssb.gov.on.ca/mbs/ssb/forms/ssbforms.nsf/FormDetail?OpenForm&ACT=RDR&TAB=PROFILE&SRCH=&ENV=WWF&TIT=006-1915&NO=006-1915F

Aperçu du Programme

Le Programme de services particuliers à domicile (PSPD) offre une aide aux familles qui prennent soin d’un enfant ayant une déficience intellectuelle ou physique. Il est financé et géré par le ministère des Services sociaux et communautaires.

Le PSPD vise à appuyer la vision du gouvernement consistant à :

  • renforcer la capacité des enfants et de leur famille à atteindre leur potentiel;
  • réduire à l’avenir le recours à des services sociaux intensifs ou intrusifs;
  • favoriser la dignité et l’autonomie personnelles.

Le PSPD repose sur la notion selon laquelle les membres de la famille sont souvent les soignants de premier recours des enfants ayant une déficience intellectuelle ou physique. Son objectif est de fournir une aide financière aux familles pour qu’elles se procurent les soutiens qui ne sont pas offerts ailleurs dans la collectivité.

Le financement accordé au titre du PSPD aide les familles à payer les services particuliers offerts à domicile ou à l’extérieur, dans la mesure où l’enfant ne reçoit pas de soutien d’un programme de services en établissement. Par exemple, grâce aux fonds du PSPD, la famille peut engager une personne pour :

  • aider l’enfant à acquérir de nouvelles compétences et habiletés, notamment améliorer ses compétences en communication et devenir plus autonome;
  • offrir un service de relève à la famille – qui peut toucher des fonds pour payer des services afin de lui procurer un répit ou d’assurer la relève des soins quotidiens à l’enfant.

Le ministère des Services sociaux et communautaires souscrit aux principes suivants en matière de service:

  • intégration – participation à la vie communautaire;
  • autonomie – soutiens favorisant une indépendance accrue;
  • personnalisation – soutiens qui sont adaptés aux capacités personnelles et qui favorisent le choix et l’autodétermination;
  • qualité de vie – reconnaissance de la valeur de chaque personne et du rôle qu’elle peut jouer dans la collectivité.